Amertume, le grand nord tome 1 de Sarina Bowen

Capture d’écran 2018-09-16 à 20.14.08.pngTitre: Le grand nord tome 1, Amertume

Auteur: Sarina Bowen

Maison d’édition: Hugo roman

Format: Grand format

Prix: 17

Date de sortie: 06 septembre2018

Résumé: Le goût amer des désillusions devient la saveur sucrée de l’espoir… »
Griffin Shipley, propulsé à seulement 27 ans, chef de famille, (chargé de sa mère, de ses trois frères et soeurs et d’un grand père gâteux), se retrouve à la tête de la ferme familiale dont il hérite. Il s’attendait à tout sauf à tomber sur celle avec laquelle il avait partagé quelques soirées torrides à l’université. Audrey quant à elle, n’avait pas la moindre envie d’atterrir dans ce coin perdu du Vermont.
Pourtant ces deux- là vont se retrouver par hasard sur le domaine familial de Griffin. Audrey missionnée par la grosse entreprise qui l’emploie, une chaine de restaurant, doit passer plusieurs jours dans la région. Elle séduit toute la famille du jeune agriculteur par sa bonne humeur et ses talents de cuisinière. Mais cinq ans après leur histoire ils ont beaucoup changé. La vie, les épreuves les ont fait évoluer. Trouveront ils à nouveau un terrain d’entente ?

Mon avis: Comme j’ai adoré ma lecture. Elle est fraiche, sans prise de tête, pleine d’humour et très sympathique. C’était comme une boule d’air frais. Donc forcément, je ne pouvais plus laisser le livre tellement j’avais besoin de continuer.

Je connaissais déjà Sarina Bowen avec sa merveilleuse saga The Ivy years, d’ailleurs si vous ne l’avez toujours pas lu, qu’est-ce que vous l’attendez pour aller la lire? Car chaque tome est addictif et unique et on tombe de plus en plus amoureuse au fil des tomes. 

Son style d’écriture ne m’était donc pas inconnu. Et je l’apprécie toujours autant avec cette série « Le grand nord« . Fluide et légère, on lit très facilement ses livres. 

Dans ce tome 1, nous allons donc suivre Griffin, un bon grincheux qui me fait penser à un lion, le roi des animaux. Sauf qu’ici, suite au décès de son père, on peut dire que notre héros est le chef d’une famille adorable voir même de sa petite ville car il tient une certaine réputation. Et il grogne comme un lion. En fait, il possède une grande responsabilité car il s’occupe d’une ferme importante. Tout repose sur lui, à son jeune âge. De ce point, il part sur une très bonne impression car cela voudrait dire qu’il est sérieux, réfléchi, méfiant et très indépendant. 
Il va revoir une ancienne de ses aventures, Audrey. Comme on s’en doutait au résumé, elle va entrer dans la vie de Griffin comme un tourbillon. Elle apportera de la joie et de différentes saveurs culinaires à sa famille et à lui. Même si leur rencontre ne se passera pas comme prévu. Du tout. D’ailleurs, j’en appréhendais un peu car ils se connaissaient déjà dans le passé. Mais pas dans le passé comme je l’imaginais, heureusement car j’aurais trouvé cela cliché. 
Donc Audrey, je l’ai tout de suite appréciée dès sa première apparition. Bien qu’elle ne se laisse pas faire et ayant du caractère, je l’ai trouvée attachante et adorable. En particulier quand elle est complètement dans son domaine, elle devient toute épanouie. 
Sa bonne humeur entrainera Griffin à s’ouvrir et à être plus détendu et relâché. Elle est comme un baume pour lui, elle réussira à craquer sa barrière. Cette dernière également va aussi évoluer et s’affirmera un peu plus tout au long du livre. 

Audrey est chargée d’une mission donnée par une haute entreprise et elle devra donc rester dans la ville où Griffin vit afin de négocier quelques marchandises alimentaires. Ce dernier qui a le sang d’un fermier se méfie de ces grosses boites et se méfiera alors de notre héroïne. Non seulement dû à leur passé en commun, il sera encore plus sur ses gardes ne facilitant pas la tâche d’Audrey. Cependant, volontaire comme elle, elle ira jusqu’au bout pour réaliser son plus grand projet. 
Le résumé dit qu’ils sont adversaires or je ne le considère pas ainsi. Certes, Griffin est méfiant mais Audrey va plutôt essayer de le convaincre de lui laisser sa chance. 

Avec ce roman, on retrouve un peu ces vieilles traditions où il s’agit de l’homme qui se lève tôt pour aller travailler dehors et revient à la maison où un bon repas l’attend puis repart bosser alors que la femme cuisine. Je ne sais pas comment les fermiers ou les agriculteurs travaillent réellement dans la vraie vie, mais si c’est ainsi, j’ai été ravie de voir le fonctionnement de leur vie. 

Or ce que j’ai le plus aimé, c’est le cidre. Comment il est fait, par quoi. On découvre et suit chaque étape de la fabrication de cette boisson, on voit également les problèmes rencontrés qui peuvent pénaliser le breuvage. Avec ce livre, on est vraiment imprégné par la vie des agriculteurs. J’avais l’impression même de sentir les pommes tellement l’auteure a su me faire rentrer dans le monde de cette nature. 
Un moment donné, il me donnait quasiment envie d’aller acheter et boire du cidre car j’avais l’eau à la bouche. 

Un autre détail qui m’a charmé: la famille Shipley, elle est tellement adorable. Dès le début, je m’y suis sentie à l’aise. J’avais cette sensation d’être membre de leur famille car elle semble incroyablement accueillante et chaleureuse, comme si on vivait au près d’elle. Il s’agit presque d’une famille rêvée et parfaite. Solidaire, soutenue, forte et courageuse. 

Il me tâte de lire le tome 2 pour retrouver Jude qui m’a intrigué dès la première fois tout comme Zach aussi. Et son résumé annonce une suite intéressante et assez prometteur…

Ma note: ⭐️⭐️⭐️⭐️,


3 réflexions sur “Amertume, le grand nord tome 1 de Sarina Bowen

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s