Orion tome 1 de Battista Tarantini

orion-tome-1-1122920-264-432.jpg

Titre: Orion tome 1

Auteur: Battista Tarantini

Maison d’édition: Hugo roman

Collection: New romance

Format: Broché

Prix: 17€

Date de sortie: 03 janvier 2019

Résumé: Après des années de travail intenses et douloureuses, Leo Kats sera Nikiya dans la Bayadère qui se jouera à l’Opéra de Sydney. C’est la consécration pour cette jeune danseuse.
Quelques jours avant la représentation, Orion Atlay, illustre chorégraphe français, s’invite dans l’école de la compagnie pour y créer un ballet irrévérencieux. Et il veut Leo, lumineuse et docile. Seulement elle.
Obsédé par la première danseuse, Orion tente tout pour la convaincre. Secouée par les méthodes peu académiques du maître de ballet, troublée par le désir qu’elle ressent pour lui, Leo craint le pire pour sa carrière.
Des studios à la scène, en passant par les coulisses de l’Opéra, les deux Étoiles dansent avec leurs ombres. Elles devront se battre pour trouver l’amour.

Mon avis: Enfin je reprends de la lecture après mes longues semaines de révisions. Et quoi de mieux que de commencer avec Orion de Battista Tarantini? Et je vais devoir vous demander toute votre attention et d’admirer la sublimissime magnifique couverture de ce livre.

….

Merveilleux, n’est-ce pas?

Bien. Dès le début, j’ai eu beaucoup d’attentes pour ce roman. Non seulement parce que je connaissais déjà l’autre titre de cette auteure, Héroes, que j’ai juste adoré. D’ailleurs rien que d’y penser, j’ai cette envie de me le faire comme une relecture ! Mais aussi grâce à cette couverture (oui oui encore et alors? Je ne peux m’empêcher de baver). J’ai envie de dire que l’auteure a beaucoup de chance avec cette édition pour ses couvertures, car pour l’instant, elle en a eu que des très jolies. Et je ne dis pas que Hugo Roman publie des couvertures moches et repoussants, au contraire ! 

Assez de blablatage ! Durant les premières pages, j’ai réussi à plonger dans l’univers de la danse. Or je me suis un peu perdue pendant les deux premiers chapitres. Et c’est ma faute…J’ai honte mais je pensais qu’Orion était le personnage féminin et Léo le héros. Comme vous le savez, il s’agit du contraire. Pour ma gouverne, j’avais pris le « risque » de ne pas relire le résumé qui je me rappelle, me tentait et me suffisait pour choisir ce livre.

Après cette petite confusion, je me suis prise rapidement par ce monde de ballet. Du moins plus particulièrement après un tiers du livre, j’ai été prise par l’action de la danse. Et quand je vous dis qu’on entre profondément dans ce monde, on entre totalement dans ce monde. Sans avoir lu le communiqué de presse, j’ai senti que Battista Tarantini connait parfaitement le domaine de la danse. Elle transmet sa passion ou son passe-temps, non il s’agit de plus que cela…dans tous les cas, la valeur de ce sujet est bien révélée. On voit que la danse occupe une grande place dans le coeur de l’auteure. 
Je ne m’attendais pas que le sujet serait aussi important que l’intrigue. Honnêtement, je ne savais pas quoi à m’attendre au final haha !
Résultat, j’ai eu l’impression d’être moi aussi présente dans la danse car l’auteure décrivait chaque scène convenablement avec des termes de la danse bien sûr, mais aussi avec des mots nous permettant de mieux comprendre ce domaine.
Pendant que les personnages dansent, on ressent leurs émotions au maximum, ce qu’ils vivent, leur bataille, le côté poignant de la danse. Limite, j’étais presque imprégnée par leurs mouvements. 

Donc on va suivre Léo, la première danseuse de la classe qui sera chamboulée par l’arrivé de Orion. Incroyablement déterminée mais aussi obéissante (pas soumise), un trait qui l’a condamnée mais qui l’a permise de se révéler. Condamnée car elle suit les règles, fait ce qu’on lui demande presque à l’aveugle or j’imagine que cela fait partie du monde de la danse. Par conséquent, Léo ne sait pas qui elle est et s’oublie. En tout cas, c’est ce que je vois. Cependant, avec Orion, malgré ses méthodes pouvant être brutales et directes, Léo se redécouvre petit à petit. Ayant souvent le point de vue de cette dernière, on ne connait pas assez du moins pas encore, le personnage Orion. Il apparait donc comme quelqu’un de mystérieux, de très inaccessible et de vraiment dur. Mais il saura aller au-delà de l’apparence et des performances de Léo. Il la fera renaitre de ses cendres. Il lui donnera la vérité, sa vérité. Tandis qu’elle se détachera de sa cage.

Toutefois, Orion aussi tombera lorsque Léo entrera dans son monde.
Leur rencontre causera leur chute.

Dans ce livre, on suivra donc l’univers de la danse à 100% et toute New Romance qui se respecte, une romance naitra mais doucement à mon plus grand plaisir.
D’ailleurs, pour cette partie de romance, je l’avais presque oubliée. En effet, j’étais plus absorbée par la révélation de la « vraie » Léo guidée par Orion. Ainsi que leur relation non amoureuse tout d’abord, mais assez particulière où on sentait un lien se former.
Une relation qui va s’approfondir plutôt dans la deuxième moitié du livre. Tout comme l’intrigue de l’histoire qui sera bien mise en valeur. On se noiera encore plus dans le roman tellement on veut connaitre la suite et les réponses à toutes nos questions qui s’ajoutent de plus en plus…bref, un petit tourbillon. 

Le seul petit bémol mais qui reste dans l’histoire et non la forme, il s’agit de l’héroïne et seulement d’un mini point. Par moment c’est-à-dire une ou deux fois, j’ai eu un peu de mal à la comprendre avec ses quelques réactions et petites crises…Non mais c’est moi, je suis toujours compliquée avec les héroïnes. Toutefois dans l’ensemble, mon avis sur elle reste positif. Je l’ai beaucoup appréciée pour sa volonté et son attention. 

Quant aux autres personnages, pour une fois, je n’ai pas eu cette envie d’en savoir plus sur les personnages secondaires. J’ai préféré rester me concentrer sur les héros et suivre leur bataille. 

Bref. Ce livre est juste poignant. À partir de certains chapitres, on va être capturé par l’histoire et il est impossible d’en sortir indemne. L’auteure nous mène par le bout du nez aveuglement avec des suspens par-ci et par-là qu’on en devient addict et qu’on est obligé d’en vouloir et savoir plus sur ce qui se passe. 

On se déconnecte de la réalité pour voler vers les étoiles jusqu’en enfer

La fin se termine sur une touche assez mystérieuse. Or cela ne m’empêche pas de vouloir connaitre la suite ! Au contraire, je suis impatiente !!

Ma note:⭐️⭐️⭐️⭐️,

Je remercie aux éditions Hugo Roman pour l’envoi de ce livre magnifique.


11 réflexions sur “Orion tome 1 de Battista Tarantini

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s